mercredi 30 septembre 2015

Les limites de l'amateurisme

Je n'ai plus trop le temps à consacrer à la création d'articles sur ce blog, mais comme j'ai quelques billets déjà écris, qui attendaient seulement une ré-écriture ou quelques photos, je vais quand même en publier certains.

Voici le premier, qui fait suite à une déconvenue pour le tournage d'un court-métrage, qui date je pense, de l'été 2013 :

A la base, nous devions tourner notre court-métrage le week-end dernier. Dans mon dernier billet, j'expliquais que nous étions à la recherche d'une vieille dame. Nous l'avions trouvée in-extrémiste dans la semaine précédent la date fatidique.

La personne que nous espérions pour la lumière s'est désistée, pour emploi du temps chargé.

En ce qui concerne la maison, j'avais une semaine avant le tournage trouvé la maison parfaite ! Sa propriétaire ne vivant qu'au rez-de-chaussée, nous étions libres d'utiliser l'étage à notre convenance. Mais... Parce qu'il y a toujours un "mais", cela dépendait de la présence de ses enfants ce jour-là. Comme elle était sans nouvelles, c'était plutôt bon signe pour nous...

Nous avions donc décidé d'annuler le tournage s'il nous manquait l'actrice, ou bien le lieu. L'idée était ensuite de repousser le tournage à une date ultérieure, mais pas trop éloignée.

Malheureusement, gros coup dur, à 3 jours du tournage, la maison n'était plus disponible pour nous !

Alors qu'est-ce que cela implique ? Il faut déjà commencer par annuler officiellement le tournage prévu initialement. Il faut donc contacter toute l'équipe technique, ainsi que les acteurs, et éviter dans la mesure du possible de passer pour un clown. Nous essayons de travailler de la meilleure façon possible, mais annuler un tournage, on a vu mieux comme façon de faire pro. Il faut expliquer que c'est indépendant de notre volonté, que ça ne remet pas en cause le projet, qu'il tout simplement différé... Bon dans mon cas, je crois j'ai réussi à faire passer la pilule, mais ce sont quand même des coups de fil que j'aurais aimé à ne pas passer.

Maintenant, il faut reprendre les disponibilités de tout le monde de manière à trouver une autre date. Aye aye aye ! C'est là que ça se complique... Pour le moment, il nous manque encore quelques disponibilités, le mois de septembre semble chargé pour beaucoup de monde. Il y a de grande chance que ce film ne se fasse qu'en octobre maintenant. C'est loin, très loin même, mais a-t-on le choix ?

Mais revenons à mon titre, les limites de l'amateurisme... Normalement, de tels problèmes ne devraient pas se poser. Un tournage est prévu, on ne doit pas l'annuler, en tout cas pas pour nos raisons. Quand on s'engage, que l'on soit amateur ou professionnel, on se doit de respecter ses engagements. Notre problème de maison est encore différent. Nous n'avons trouvé qu'un lieu, correspondant à nos attentes, et gratuit. Surtout gratuit... Parce qu'avec un lieu que nous aurions dû louer, ce problème ne se serait pas posé. L'argent, toujours le même problème quand on commence à vouloir faire des choses ambitieuses... Mais si seulement c'était le seul problème...

Trouver une nouvelle date de tournage ! Ha oui, facile... et bien pas tant que ça ! Toujours le problème de l'amateurisme... Un professionnel consacre tout son temps à ses projets, le matin, quand il se lève, c'est pour bosser sur ces films. Nous, le matin, quand on se lève, c'est aussi pour bosser, mais dans notre boulot de tous les jours (nous ne sommes pas des professionnels du cinéma, pas encore en tout cas): informaticien, concepteur, vidéaste (dans mon cas), etc. Il faut donc tourner le week-end... Mais on a tous des impératifs prévus de longue date, et quand bien même on en a pas, il y a toujours quelqu'un, un acteur ou un technicien indispensable, qui se trouve absent le week-end qui semblerait parfait. C'est même à se demander si on pourra trouver une date qui convient pour tout le monde... Dans ce cas là, on devra trouver d'autres personnes, avec leurs propres impératifs, etc.

Pas facile l'amateurisme...

mardi 18 décembre 2012

FMI et Banque Mondiale

Cela fait une éternité que je n'ai pas mis de message, mais ça va revenir, j'ai eu quelques projets ces derniers mois.

Là il s'agit d'un entretiens filmé, d'Ambroise Fayolle, administrateur français auprès de la Banque mondiale et du FMI.

Administrateur FMI et Banque Mondiale


Cette vidéo a été tournée à Clermont-Ferrand, pour la FERDI, avec 2 caméras (un caméscope et un DSLR), le tout accompagné d'un petit slider pour ajouter du mouvement...


lundi 6 août 2012

Nos ancêtres les Gaulois

Cela fait plusieurs années que je n'ai pas bossé sur un projet perso. J'y travaille. J'aimerais beaucoup réaliser une fiction sur les Gaulois, notamment les Arvernes, peuple vivant dans mes contrées il y a quelques 2000 ans...
















Alors pourquoi une fiction sur ce thème ? Pour plusieurs raisons, la première c'est que j'ai toujours aimé les films historiques, je suis assez fan de ces productions. Je pourrais citer des Gladiator, des Braveheart ou autres Dance avec les Loups... Que des chefs d’œuvres je vous l'accorde ! Récemment, j'ai également comme référence la série "Game of Thrones".
La seconde, c'est que je suis Auvergnat, et comme la majorité des gens d'ici, nous sommes fiers de la région dans laquelle nous habitons. Hors, Vercingétorix, le plus prestigieux des Gaulois, n'était ni plus ni moins que le chef des Arvernes, le chef des ancêtres Auvergnat. Je pense que tout le monde connaît ce personnage, mais pour les cancres, c'est le monsieur qui a défait à Gergovie (située à quelques kilomètres de Clermont-Ferrand) le plus prestigieux des militaires de l'Histoire, César !
Donc c'est pas difficile d'imaginer qu'un jour j'aimerais bien réaliser un petit truc avec ce thème.

Représentation de Vercingétorix
pas vraiment réaliste...
 






















Mais je ne m'imagine pas réaliser un truc bancal. Mon souhait est donc de rester fidèle aux faits historiques ainsi que tout le reste : vêtements, armes, modes de vie, etc.
Pour cela j'ai donc fait marcher la carte bleue pour acheter quelques livres afin de me documenter.

Ma petite collection de bouquins, BDs et magazines...















Cette idée me trotte dans la tête sérieusement depuis un an. Je ne suis pas pressé, je prends mon temps, et ceux qui me connaissent savent que depuis quelques mois j'ai quelque chose qui prend énormément de mon temps et laisse peu de place pour travailler sur des projets cools.

D'ailleurs je profite de ce billet pour lancer un message, si des archéologues, potiers, historiens, mécènes, j'en passe et des meilleures, me lisent et sont intéressés par un tel projet, n'hésitez pas à me contacter !

Voilà pour aujourd'hui, dès que ça avance un peu, je vous tiens au courant !

dimanche 29 juillet 2012

Interview en direct sur TF1 en prime time

Vendredi dernier (le 27 juillet 2012), j’étais cadreur pour une interview de Renaud Lavillenie diffusée en direct sur TF1 dans l’émission spéciale Cérémonie d'ouverture des JO 2012.

















Expérience bien sympa à plusieurs titres. Il s’agissait du premier direct que je réalisais. Dans les faits cela ne change en rien mon travail, mais ça rajoute une petite pression non négligeable. M’enfin le technicien du car régie avec qui j’ai bossé est certainement un gars ultra compétent, qui met en confiance, cela s’est donc déroulé comme sur des roulettes. De plus, c’est assez facile de bosser avec un groupe comme TF1, qui a des moyens techniques et humains assez conséquent, les gars en régie sur Paris ou Londres te font ce genre de trucs les yeux fermés.

Ensuite, petite satisfaction personnelle, 8,7 millions de Français étaient devant leur poste de TV sur TF1 à ce moment là, ce qui en fait ma meilleure audience... Je pense qu’il sera difficile de faire mieux !

Mon travail a donc consisté à installer le matériel de captation, de faire le cadre, et d’installer la lumière…




















La petite difficulté du jour venait du fait que nous sommes apparus 2 fois à l’image, la première fois pendant quelques secondes vers 20h55, en plein jour, et la seconde le temps d’une interview vers 21h35, de nuit.  Rien de bien méchant ceci dit, mais il fallait régler continuellement la caméra pour rester avec une exposition satisfaisante…

Mon petit regret, un éclairage un peu trop violent, sur le contre notamment, mais globalement, pour moi qui ne suis pas expert de l’éclairage, je me suis bien débrouillé… (c’est bon, j’ai fini de m’envoyer des fleurs)

Expérience à renouveler donc !


Interview dispo à 13m40 :







mercredi 14 mars 2012

Film "Crée Ta Voie"

Voici le film « Crée ta Voie » dont je vous parlais dans le billet précédent. Pour les besoins des étudiants, certains passages dont je ne voulais pas ont été rajoutés, en tout cas ça a été une très bonne première expérience sur ce type de tournage…





































jeudi 16 février 2012

Tournage "studio" sur fond blanc

L'association dont je fais parti a récemment acquis un fond studio vinyle blanc de 2.75m par 6m. J’ai réalisé un premier tournage avec cet accessoire il y a quelques semaines.



Cette vidéo met en scène un personnage principal ainsi que quelques personnages secondaires qui apparaissent de temps en temps, sur le thème de la création d'entreprise dans le domaine de l'économie sociale et solidaire. En complément, 8 structures interviennent au fil de ce film :

Voici quelques photos de ce tournage en attendant le film qui sera mis en ligne d’ici mi-mars.





vendredi 3 février 2012

Film Evènementiel Meeting des Volcans 2012

Le 7 janvier dernier était l’occasion pour moi de couvrir mon premier meeting d’athlétisme.


Voici donc le film évènementiel du meeting des volcans 2012.